Chercher
Vancouver, BC, Canada

Maison de retraite Cedar Springs

Maison de retraite Cedar Springs, Vancouver, C.-B.

Maison de retraite Cedar Springs, Vancouver, C.-B.

Vue aérienne du balcon de Cedar Springs

Vue aérienne du balcon de Cedar Springs

Installation d’Isokorbᴹᴰ de Schöck

Installation d’Isokorbᴹᴰ de Schöck

Installation d’Isokorbᴹᴰ de Schöck

Installation d’Isokorbᴹᴰ de Schöck

Les rupteurs de pont thermique, à Vancouver, aident le promoteur/propriétaire de tours à atteindre la durabilité et ses objectifs d’investissement.

Lors de la construction de la maison de retraite Cedar Springs de 11 étages au coût de 23 millions de dollars à North Vancouver jusqu’au moment où il a reçu la certification LEED or, le promoteur de Pacific Arbour Retirement Communities (PARC) a maximisé son rendement des investissements en durabilité en utilisant des méthodes conventionnelles écoénergétiques – pour la première fois à Vancouver – des rupteurs de pont thermique pour empêcher la perte de chaleur par les dalles de béton.

« Nous construisons nous-mêmes et nous opérons les installations sans exception. À l’opposé de certains promoteurs qui font simplement construire un projet et qui le vendent ensuite, nous vivons avec notre produit », explique Russel Hobbs, vice-président de la construction et du développement PARC. « Alors, si nous concevons quelque chose qui est efficace du point de vue des services publics, ça nous est toujours utile du point de vue des investissements. Le rendement à long terme est un facteur important pour nous. »

« Avec Cedar Springs, nous voulions économiser au moins 25 % d’énergie dans les éléments structuraux comme les murs extérieurs isolés, des traverses de fenêtre qui font de l’ombre, des fenêtres à triple vitrage et des rupteurs de pont thermique. Ce qui est unique concernant les rupteurs de pont thermique, c’est qu’ils nous ont permis de construire un immeuble économiquement durable en utilisant un système de chauffage bon marché (appareil qui fonctionnait au moyen de plinthes électriques), seulement si nous pouvions faire quelque chose pour compenser cet usage. Normalement, on utilise un vitrage lourd pour cette compensation, mais ce n’est pas une enveloppe de bâtiment particulièrement efficace. Nous voulions faire quelque chose de différent avec un système énergétique bon marché et une enveloppe de bâtiment isolée extrêmement efficace. Et nous avions le mandat de produire un rupteur de pont thermique entre la structure et l’enveloppe du bâtiment pour réduire au minimum les pertes de chaleur. Les rupteurs de pont thermique font partie de cette stratégie d’enveloppe du bâtiment. »

Le directeur de la construction de Cedar Springs, Bob Fritz ajoute : « Notre objectif concernait l’enveloppe du bâtiment en général d’un point de vue thermique. L’isolation est plus épaisse que dans les autres immeubles que l’on voit s’élever à Vancouver. Les rupteurs de pont thermique sont conçus pour conserver cette valeur d’isolation identique au revêtement extérieur. »

Pour justifier l’utilisation des rupteurs de pont thermique, Hobbs souligne que l’énigme de l’immeuble trop courante des ponts thermiques se présente typiquement quand les raccords d’éléments en porte-à-faux en béton ou en acier inoxydable comme ceux des balcons, des auvents et des toits pénètrent autrement l’enveloppe du bâtiment isolée. Une perte de chaleur dans ces structures dans l’environnement extérieur augmente les émissions de gaz à effet de serre et le coût énergétique, forme de la condensation et la croissance de moisissure dans les froids recoins intérieurs et refroidit les planchers intérieurs adjacents aux balcons. Tout cela peut être surmonté en isolant les structures où les pertes de chaleur pénètrent l’enveloppe du bâtiment.

Cedar Springs, la candidate idéale pour les rupteurs de pont thermique

Cedar Springs a prouvé qu’elle était la candidate idéale pour les rupteurs de pont thermique. Ce projet est fier de posséder 146 unités ou appartements, plusieurs comprenant des traverses de fenêtre en béton, en porte-à-faux (dalles en béton qui produisent de l’ombre) et des balcons. De plus, PARC voulait atteindre la certification LEED or pour Cedar Springs, une exigence réglementaire à Vancouver pour les nouvelles constructions et y parvenir en juin 2017.

Un rupteur de pont thermique IsokorbMD de Schöck North America est un élément d’un ouvrage de génie civil qui possède environ de la même largeur que le mur extérieur de l’immeuble qui crée une barrière thermique entre les côtés intérieurs et extérieurs de ces infiltrations. Il renferme de l’isolation et des éléments porteurs avec une barre d’armature qui est complètement moulée dans la dalle à l’endroit de l’infiltration.

Les rupteurs de pont thermique réduisent de 90 % la perte de chaleur et les émissions de gaz à effet de serre aux infiltrations du balcon et jusqu’à 14 % dans l’immeuble au complet en contribuant considérablement à la stratégie de l’équipe pour obtenir la certification LEED or.

Bob Fritz explique : « Vous devez avoir une vision holistique quand vous concevez des économies d’énergie. Il n’y a pas qu’une seule chose qui fait qu’un design passe ou casse. Mais l’utilisation de rupteurs de pont thermique vous donne la possibilité d’une plus grande souplesse dans d’autres domaines, comme le choix d’un système de chauffage bon marché. L’un des avantages secondaires d’inclure les rupteurs de pont thermique est le confort des résidents à l’intérieur des unités. Sans les rupteurs de pont thermique, une surface froide se forme attenante aux dalles en saillie des balcons ou à l’endroit où l’ombre des traverses de fenêtre pénètre dans l’enveloppe extérieure du bâtiment. L’hiver, c’est une perte de chaleur et l’été, c’est une infiltration de chaleur. La zone la plus proche des murs périmétriques devient moins confortable à l’intérieur de la résidence. Les rupteurs de pont thermique évitent le transfert de chaleur en maintenant une valeur d’isolation uniforme au revêtement extérieur. »

Selon Sophie Mercier, ing. et directrice du Building Science West à Morrison Hershfield (conseillère à l’enveloppe du bâtiment) et chef de projet à Cedar Springs, « le propriétaire était très ouvert à l’utilisation de rupteurs de pont thermique Isokorb. En fait, c’est celui qui les a utilisés dans les premières étapes de la conception. C’était un élément important de la stratégie énergétique globale. Si vous jetez un coup d’œil à l’efficacité thermique d’une enveloppe, même si elle a une isolation extérieure, la quantité d’énergie perdue par les balcons et les traverses de fenêtre sans des rupteurs de pont thermique est significative. »

« Selon l’assemblage des murs, l’architecture de l’immeuble, et la qualité des murs (si les murs sont bons ou pas), la perte de chaleur par les dalles et le prolongement des dalles peut être significative. À Cedar Springs, par exemple, il y a une traverse de fenêtre à chaque étage. Sans rupteur de pont thermique, la performance thermique pour cet immeuble aurait été très différente. Si les murs sont bons, les dalles deviendront votre pénalité, c’est là que se produira la plus grande perte de chaleur. Si vous voulez conserver ces éléments, les rupteurs de pont thermique sont vraiment la bonne solution. »

Les rupteurs de pont thermique ouvrent de nouvelles perspectives à Vancouver

Bob Fritz explique : « À Vancouver et dans sa grande région, les gens n’étaient pas familiers avec les rupteurs de pont thermique quand le projet a commencé en 2011. Il y avait une courbe d’apprentissage pour obtenir un ingénieur en structures local et notre architecte connaissait la technologie. Schöck North America a aidé à mettre l’équipe de conception sur la même longueur d’onde en intégrant les rupteurs de pont thermique à la conception. Comme les rupteurs de pont thermique sont aussi nouveaux dans la profession du bâtiment, un mode d’emploi était exigé, il fallait les mettre en forme et les attacher à la barre d’armature. »

« Quand nous avons fixé la date d’installation actuelle, l’équipe d’ingénieurs de Schöck a supervisé personnellement l’installation. »

Ils ont dit que « Cedar Springs était sans doute le premier projet dans la région de Vancouver à utiliser des rupteurs de pont thermique Isokorb, mais que nous les avions aussi conçus pour d’autres projets à venir comme la Westerleigh Retirement Residence à West Vancouver et notre projet actuel à White Rock qui devrait être terminé en 2019. D’autres immeubles à Vancouver les utilisent aussi. »

Fritz fait remarquer que l’utilisation des rupteurs de pont thermique pourrait devenir très répandue selon le processus réglementaire et les codes du bâtiment locaux, particulièrement en aidant les structures à atteindre les standards de la certification LEED.

 

Applications

Balcons, Poutres

Propriétaire/Promoteur

PARC Living

 
Architecte

Besharat Friars Architects

 
Compagnie de construction

Ventana Construction Corporation

 
Consultant de l'enveloppe du bâtiment

Morrison Hershfield

Ingénieur en structure

Glotman Simpson

 
Construction terminée

2013